STAGES ÉTUDIANTS : AUGMENTATION DE LA RÉMUNÉRATION D’ICI 2015

Euro Bank Notes

Une bonne nouvelle pour les étudiants. La proposition de loi faite par la députée Chaynesse Khirouni (PS) sur l’encadrement des stages qui prévoit une augmentation de leur rémunération a été adoptée par les sénateurs le 4 juin dernier.

Seuls les PS ont voté pour

Lors d’une commission mixte paritaire entre députés-sénateurs, le Sénat a porté un avis favorable à la proposition de loi relative à l’encadrement des stages des étudiants. Elle passera à l’approbation de l’Assemblée nationale très prochainement.

Sans surprise, toute la gauche a formé un front uni pour faire passer cette proposition de loi faite par un membre de leur famille, alors que l’UMP qualifie ce texte qui prévoit une augmentation de rémunération de dissuasif. L’UDI a préféré de s’abstenir au vote.

Une hausse de 87 euros à la clef

Ce texte prévoit une rémunération mensuelle minimale de 523 euros pour les stages de plus de deux mois contre 436 euros actuellement. La CMP n’a apporté aucune modification concernant la hausse de 87 euros, soit le passage de 12,5 % à 15 % pour le plafond de la Sécurité sociale. Par contre, elle a touchée aux conditions permettant de profiter de cette gratification. Ce sera pour les stages supérieurs à deux mois, non de plus d’un mois comme souhaitait le Sénat lors de la première lecture.

Amendement en faveur des maisons agricoles

Le gouvernement a apporté un amendement au texte original en excluant le secteur agricole de l’obligation d’indemniser les stages supérieurs à deux mois. Un amendement accepté par le Sénat étant donné que les stages liés à la scolarité dispensés par les maisons familiales rurales ont une durée comprise entre 18  et 20 semaines.

À noter que la mise en vigueur de cette loi se fera en septembre 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *